SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Communauté > Rumeur > Ché kwo ch’brin ?

Ché kwo ch’brin ?

jeudi 21 décembre 2006, par un spipeur

Il se pourrait qu’à l’occasion de la sortie de SPIP 1.9.2, une nouvelle langue soit mise à disposition : le Ch’ti.

Le Ch’ti, délicieux mélange de français inarticulé et de terme de vocabulaire issu du voisin belge, est la langue officieuse des SPIPeurs du Nord de la France.

Premier code de langue, celui du déboggueur, indiquant une erreur dans le squelette :

Ché kwo ch’brin ?

Quelques encouragements pour nos gars de Ch’Nord et on l’aura dans la prochaine version stable ! :)

Messages

  • et ben mi chui maubeuge Alors un site en chti chui dac et que j’trouve ça ou...

    Voir en ligne : assobachant

  • t’as quin maqué ton ka si t’as faim. (dit le restaurateur chinois)

  • Comme signalé dans l’espace privé , le picard est une langue . C’est pas un derivé du français (c plutot l’inverse)

  • Ché peut-êt des nonuches ? Té sais des crottes ed tchien qu’on trimpe din l’farin’ et pis qu’on chuche...

  • Arf, j’veux pô d’t’vexer mais euch ch’ti, cha vient plutôt d’l’espagnol que d’ché les flamingues 

    Ine vak, cha vient d’« vaka ». Ine caillère, cha vient d’’caillera’ et j’pourro t’in citer d’aut’ !

  • pas d’apres wikipedia ..

    “Le picard fait partie des langues d’oïl (comme le français) et appartient à la famille des langues gallo-romanes. C’est d’ailleurs aux langues d’oïl que l’on fait référence lorsque l’on parle d’ancien français.”

  • euh, les espagnols ont certainement emprunté plus de mots aux flamand, wallon et picard (lui aussi influencé par d’ottes lanwes :)

    la croyance commune est que les noms en « -ez » sont d’origine espagnoles alors qu’ils existaient avant leur arrivée (suzeraineté appelée improprement occupation avec le temps... et le changement de suzeraineté, alors que la "collaboration" — terme inapproprié aussi — et l’envoi de régiments « wallons » ou autre dans les colonies espagnoles étaient normaux [tiens ! y-t-il un rapport avec les carnavals et les gilles ?]). C’est une forme d’accent final (Boulangez, Déprez, comme Dupraz, Avoriaz, Corboz, Berlioz et Boulez (et oui) à l’origine sont des accentuations, voir aussi les « -aa- » devenus « -â- »).

    Par ailleurs personne connaissant le français ne dit « Vous avèze faim, je suppose ? », malgré le Z final. Si le musicien Michel Corboz a bien fait passer le message sur la prononciation de son nom, on entend encore un autre musicien, Jean-Pierre Wallez (OUallé), appelé Valèze ou un quartier de Lille comme Fives nommé Fayevess.

    La carrière locale ne vient pas du catalan carrèr (et inversement), ce sont des rues carrossables ou charretables de même origine, le latin. Et le picard (ou normand, wallon...) est plus proche du latin que le français, non pas par son vocabulaire qui contient plein de germanismes aussi mais par sa forme [plus proche du latin ou aussi moins évolué, moins « déformé », plus primitif, pouilleux etc. comme chacun/e veut ;)].
    vacca —> vaque (vaCHe) cf aussi vaca en auvergnat
    uepes —> wèpe (GUèpe) cf aussi die Wepe
    bellum — mais wère (GUère) cf aussi war
    vadare/waida —> wède/waide (GUède, pastel) cf woad et Waid et Guado/Guasto (it./esp.)
    Ainsi les « Vâgon » parisiens devraient être normalement des « gagons » en français.

    Le français officiel a « déformé » plein de prononciations beaucoup plus que les langues locales de même origine. C’est la langue/forme française la plus artificialisée, ce qui explique aussi qu’elle soit l’une des plus difficiles à chanter.

  • Sympa cet article !

    Pourrait on aussi intégrer le vieux lyonnais, la langue de Guignol ?

    Pour en revenir au reste, le Picard est la source même de notre langue. Mais beaucoup de mots patois ch’ti sont issus de l’espagnol qui ont longtemps occupé ces terres et de l’anglais pour les mêmes raisons.

    M’enfin si ici quelqu’un veut bien nous mettre le corbeau et le renard en ch’ti ce serait super..C’est...tout un poème !! :o))

  • Ché bin les biloutes ! Faites d’l’ belle ouvrache, quingez l’spip !

    Voir en ligne : Et merde ...

  • Bin lontan qu’javo pas parlé ch’ti.
    J’lavo même p’tet un peu oublié, alors t’emme pardonnes chi ché pô a’tmode.

    Adonc, eune vielle histoire :
    admettons té t’un kien, j’marche chur t’quieu, t’eum mords, qui qu’ché qu’a tort ?

    T’eune comprins pas, j’arcomminche...

  • Am’navis ché ti quia tort...porquo qu’a été l’immerdé ch’kien ?
    Si tu veux retrouver le Nord va lire ceci : Eh, les biloutes ! Ché l’ducasse !

    Voir en ligne : Et merde ...

  • Issu du voisin belge mais pas seulement !
    Beaucoup de mots proviennent de l’espagnol, d’autres de l’allemands ou encore de l’anglais : un vrai melting pot ^^

    Le ch’ti est culturellement riche et témoigne de l’Histoire eud’ch’Nord :)

  • d’euch’nord.
    Prin un cahielle et assis teu par terre.

  • Dans ch’nord y a moyen de faire bin pluche que l’on pense !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.