SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Communauté > J’avoue, oui, j’ai écrasé un écureuil !

J’avoue, oui, j’ai écrasé un écureuil !

vendredi 24 juin 2011, par touti

J’avoue, pour les 10 ans de SPIP, ce genre de confidence devrait être interdite.
Mais, j’étais si triste et si réellement désemparée que je ne pouvais pas ne pas vous le dire à tous : oui, j’ai écrasé un écureuil.

Et un qui Oh grand malheur ! ressemble à s’y méprendre à celui que nous connaissons.

En fait, après 2 heures de route, avec ma fille Lx, nous étions presque arrivées au petit village des Corbières ou nous allions, quand j’aperçois un machin au milieu de la route.

Évidemment, je ne vois pas tout de suite si c’est une pierre, un sac en papier ou une pieuvre égarée et le temps que la voiture s’en rapproche, même si je ne roule pas vite, le truc ne bouge pas. N’empêche, je fais en sorte que mes roues ne le broient pas, et avec une petite embardée, j’évite la chose en mordant sur la voie d’en face.

Et là, misère, dans mon rétroviseur un truc orange rebondit et je pige que je viens de passer sur un petit SPIP, je stoppe brutalement. Lx lève les yeux de son portable sur lequel elle était scotchée et me regarde déconcertée descendre de la voiture en courant.

Je fonds sur le bout de truc doux et poilu qui gît lamentablement sur la chaussée, un oeil pitoyable encore ouvert m’observe inquiet. Je le cueille sur les gravillons entend son coeur battre encore, crois sentir qu’il se réchauffe entre mes doigts. On arrivera peut-être à le sauver en le mettant dans la cage des rats, à la maison, mais là il ne bouge plus du tout, on ouvre ses grandes mains griffus qui peuvent attraper des Zpip des noizettes et des couteaux suisses, on lui fait bêtement des sourires en lui disant que ça va aller mieux bientôt.

Dans ces moments là, on se sent très très con, on changerait bien la vitesse du vent et le sens des aiguilles. Mais non, le truc ne bouge plus quand je me rassois devant mon volant, ça va être dur de conduire en même temps, il doit s’en rendre compte, son esprit s’affole, il bondit, il saute, il se barre par le fenêtre le joyeux luron. Sa queue en panache le suit en rebondissant derrière lui, le fossé puis les arbres, il a disparut. Oh ben ça alors.

Longue vie à toi SPIP
++
touti

Messages

  • C’est malin, t’a failli me faire chialer :P

  • Normal un animal sauvage qui fait le mort pour se protéger...
    T’aurais du lui donner des noisettes

  • Faute avouée est totalement pardonnée.

    La pieuvre (camorra en sicilien) dans les Corbières, même à marée haute, c’est peu plausible... Ou alors il faut un véritable raz de marée (tsunami, en japonais).
    Dans une cage, même avec des fenêtres (windows, en anglais) ça ne doit pas pouvoir durer...
    Non, faut pas rouler à fond la caisse (d’épargne en français, là où n’est certainement pas l’écureuil).
    Ce petit spip il n’est pas vénal. C’est un phénix (l’oiseau, pas la ville d’Arizona).
    D’ailleurs, on se fiche bien de savoir si Harry zona, où Bill allait et comment vont les travaux de Steve (Steve Jobs, en américain).
    Je vais écouter le Casse-Noisette de Tchaïkovski, et s’il en reste je lui en donnerai plein car je suis comme toi : je l’aime mon SPIP !!!
    N’en déplaise aux petit rats de l’opéra.

    Faoui

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.