SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Développement > Premiers tests de Gandi Hosting

Premiers tests de Gandi Hosting

jeudi 31 janvier 2008, par Ben., cedric, Fil

Gandi qui annonce un hébergement élastique, ça demande qu’on aille y voir de plus près. Kesako ? Gandi dispose dans ses baies de nombreuses machines ultra-puissantes, sur lesquelles ils vendent de l’hébergement. Contrairement aux dédiés ou semi-dédiés habituels, cet hébergement est « élastique » au sens où, à travers quelques clics sur une interface de gestion (et sur sa CB), on peut ajouter des « parts » à notre hébergement, pour le faire grossir, en capacité disque et en capacité de calcul (CPU). On peut le faire grossir quand le site commence à avoir du succès, ou parce qu’on a de plus en plus de vidéos à stocker, ou parce qu’on a envie que ça aille plus vite.

Les explications sont assez claires sur le site https://www.gandi.net/hebergement/, n’ayant rien à ajouter, je ne les répète pas ici.

Les serveurs fonctionnent avec Xen, un virtualiseur qui permet de démarrer un serveur virtuel, lequel nous est entièrement affecté. Le temps CPU est réparti entre les différents serveurs installés sur la même machine, chaque instance ayant strictement 1/64e du temps CPU. On peut — c’est là que c’est élastique — prendre plusieurs « parts », et obtenir dès lors non pas 1/64 mais une fraction plus importante du temps CPU : 2/64, 3/64 etc. Bien sûr c’est plus cher, en proportion du nombre de parts qu’on loue.

Est-ce que ça va vite ?

Nos premiers tests consistent à installer un SPIP tout vide, version stable (1.9.2d), et à lancer ab dessus, comme d’habitude [1] :

# ab -c10 -n1000 http://xxxxxx/

Le résultat est un peu décevant : avec une part, on n’arrive à sortir que 3.9 pages par seconde (les pages sont dans le cache de SPIP).

Comme d’habitude, Jacky installe eaccelerator, et respire alors un peu mieux : 11 pages/s.

On ajoute alors une seconde part, et là, surprise : 11 pages/s. En vérifiant l’interface de gestion de l’hébergement on comprend qu’il ne suffit pas de prendre des parts, mais qu’on peut choisir de les affecter soit à un seul processeur, soit à des processeurs différents.

En choisissant de les affecter à deux processeurs, on obtient 22 pages/s. Pas si mal. Reste à voir si on peut continuer à monter comme ça proportionnellement au nombre de parts, et jusqu’où ça nous mène si on prend 4, 8 ou 16 parts.

Bien sûr il faudra aussi comparer avec d’autres solutions, et installer autre chose qu’une base de données vide (comme on « tape » dans le cache de SPIP, on n’a testé ici, en fait, que la capacité d’Apache et de PHP).

 

Nouvel essai, avec 7 parts cette fois-ci :

1er test :
- 1 part, 1 CPU : on retrouve 11 pages/s

2e test :
- 7 parts, 1 CPU : 87 pages/s (résultat stable)

3e test :
- 7 parts, 7 CPU : de 40 pages/s à 88 pages/s (résultat variable)

Bilan : cette fois les performances de ce test sont bien environ 7 fois meilleures avec 7 parts ; l’effet constaté avec 2 parts, sur la dispersion des CPUs, semble s’être inversé.

À suivre... n’hésitez pas à ajouter dans le forum vos expériences et des liens vers d’autres tests peut-être déjà publiés ailleurs.

.

Résultats décevants

Modif de l’article au 15 mai 2008

Bon après quelques tests c est tout de même très decevant. Visiblement avec une seule part il est difficile de faire tourner apache php mysql. Il m’a été conseiller de mettre httpd plutôt que apache. on me conseille aussi d’essayer avec 2 parts. Je m’execute, en effet c’est beaucoup mieux mais c’est deux parts donc plus cher. Oui parlons un peu du prix, mon idée était de transférer les quelques sites que j’avais (sur une dedibox a 30 euros ht) vers un gandi une part à 10 euros. En effet, je me disais que les sites que j’avais sur la dédibox n’utilisait pas la puissance entière de la dédibox.

mais bon trève de blabla, voici les chiffres d’acces au site :

dedibox : 72 ms
gandi 1 part : 533 ms
gandi 2 parts : 135 ms

moralité, je ne m’embette pas à déménager de dedibox vers gandi .

P.S : bien sur ces remarques ne tiennent pas compte des possibilité d’évolutions qu’offre gandi (en particulier gandi flex) et du support que l’on peut avoir.

Messages

  • « on comprend qu’il ne suffit pas de prendre des parts, mais qu’on peut choisir de les affecter soit à un seul processeur, soit à des processeurs différents. »

    Où ça, où ça ? :-)

    Il faut deux parts pour avoir deux processeurs ?

    J’ai pris une part et installé un de mes sites : ça tourne beaucoup plus vite (à vue de d’oeil) que sur mon mutualisé actuel. Bon j’ai mis du temps à comprendre l’interface de gestion...

  • J’ai installé The Chessnaute sur 1 part, avec le Gandi AI.

    Les soucis principaux, quand on reste en AI, pas d’url-rewriting et l’envoi des mails via le formulaire auteur ne fonctionne pas.

  • Sur de bons conseils le formulaire fonctionne, donc ne reste que le problème de l’url-rewriting

  • Salut Fil, merci pour le test :)

    Je me suis intéressé à ce style d’hébergement sans pousser les tests aussi loin que toi, mais juste un retour d’expérience comparatif entre ce style d’hébergement et le dédié Kimsufi d’OVH, le second reste plus abordable et il a un meilleur ratio rapport qualité / prix à volume égal et indépendance de service.

    19.90 € pour 160 Gigas de disque, Spip et toutes ses options y fonctionne à merveille, la redirections de DNS de Gandi aussi d’ailleurs...

    Qui peut le plus peut le moins... :)

  • Moi j’attends de tester le RPS de OVH, il va me falloir essayer de comprendre la commande :

    # ab -c10 -n1000 http://xxxxxx/

    Et j’essaierai de copier les résultats ici.

  • Une part = 1/64 ème ...

    La où ça fait « mal », c’est au niveau du processeur ...

    Processeur : 1/64e d’un quadri Dual Core AMD

    Si on part sur la base d’un processeur à 3.ghz par coeur, on a en tout 8 cœurs soit ... 24ghz de puissance cumulé.

    24/64 = 0.375ghz par part.

    Soit 375 mhz par part. ça fait un peu mal je trouve (à moins que je ne me soit trompé dans le calcul), alors oui, 1 part = 1 celeron ... à 400 mhz ? (Je sais bien que 375mhz d’un Operon doivent plus se rapprocher d’un celeron 800 que d’un celeron 400 mais quand même !)

    Ceci explique peut-être cela :

    Le résultat est un peu décevant : avec une part, on n’arrive à sortir que 3.9 pages par seconde (les pages sont dans le cache de SPIP).

  • Philippe > Comment as-tu fait pour faire fonctionner la fonction mail avec spip sur Gandi ?
    Merci pour ton aide !

  • Pour moi c’est
    Serveur de mail
    nom de domaine : www.chessnaute.com
    Indiquez nom de domaine sur lesquel le serveur de mail va fonctionner.

    email : webmaster@chessnaute.com
    Indiquez ici l’email de l’administrateur du serveur de mail

  • Bonjour, j’ai aussi essayer leur service.
    J’ai pris deux parts, pour un site construit sur Expression Engine.
    Ayant ce même site hébergé chez ikoula, sur une plateforme VPS, j’ai pu comparer les deux offres et j’en ai ressorti un conclusion simple :
    L’offre de Gandi n’est pas du tout à la hauteur de ce qu’il y a sur le papier.
    Le support est quand à lui quasi inexistant (plus de 3 jours pour répondre à un simple mail).
    J’ai aussi constaté de grosses lenteurs, qui interviennent souvent après un transfert FTP (mise à jour du site).
    Bref pour moi cette offre est beaucoup trop jeune !
    Et franchement payer ce prix pour une Beta qui ne fonctionne qu’a moitier c’est abusé

  • Bonjour, savez-vous si l’url Rewriting fonctionne désormais chez Gandi ? Est-ce qu’il y a une solution à ce problème ?

    Je pensais, malgré les critiques faites à Gandi Hébergement, essayer de mettre mon site chez eux, mais le soucis de l’url rewriting me bloque...je ne veux pas porter préjudice à mon référencement dans les moteurs de recherches.

    Si vous en savez un peu plus à ce sujet, je suis intéressée...

  • Depuis quelques jours mon site Spip avec squelette Beespip tourne sur Gandi. Avant il était hébergé en mutualisé chez Free. J’ai commencé avec une part, j’ai du finalement passer rapidement à deux parts. J’arrive à peine aux performances de Free (gratuit). De plus pour l’instant je ne suis pas arrivé à faire fonctionner la partie messagerie ce qui pénalise fortement le fonctionnement du site auprès des rédacteurs.

    Pour rester sur un service payant il faudrait vraiment que ce soit justifié par un service plus rapide et un fonctionnement à l’identique des fonctions de bases. Nous en sommes loin.

    Je vais essayer de rester encore quelques temps, tout du moins le temps du crédit que je me suis fixé. Si d’ici là je n’ai pas trouvé de solution afin d’accélérer le flux et de restaurer les fonctions de bases, je me verrais contraint d’aller voir ailleurs.

  • Bonjour à tous,

    Je viens de recevoir un mail de l’équipe de Gandi :

    "L’URL rewriting est déjà disponible sur les nouveaux serveurs Gandi AI.
    Il suffit, si il n’est pas installé sur votre serveur, de désinstaller et réinstaller le module apache. "

    Donc voilà, je voulais juste prévenir pour qu’il n’y ait pas de confusion.

    Par contre, je n’ai pas encore d’hébergeur pour mon site en spip (je cherche encore !!et si vous avez des conseils je suis preneur) et je trouve que le support de Gandi est très/trop long à répondre, ce qui me refroidit un peu.

  • C’est ok sur Chessnaute pour l’url-rewriting, avec quelques sueurs froides...

  • Bonjour,

    pouvez-vous m’aider ? J’installe mon site Spip sur GANDI mais lorsque SPIP me demande de « choisir la base », je ne sais pas quoi mettre et suis bloquée...

    J’ai 3 choix :

    - information_schema

    - mysql

    ou... Créer une nouvelle base de données

    mon site était déjà en local sur mon ordi.

    Merci à ceux qui ont déjà fait ça de m’aider...

  • A priori il faut « créer la base » puis importer la savuvegarde réalisée sur ton ordinateur en local.

  • Merci pour la réponse...

    Tout fonctionne à présent !

    Je trouve dores et déjà que le serveur Gandi est un peu lent. J’ai deux parts.

    Que faut-il faire pour activer la réécriture d’url ? le mod_rewrite avec GANDI AI est-il installé par défaut ?

    J’ai suivi les instructions (modification du fichier .htaccess et inc_version.php ($type_urls = ’propres2’ ; à la ligne 115) mais ça ne fonctionne toujours pas.

    J’écris au support Gandi mais toujours pas de réponse...alors je m’en remet à vous !

    Merci d’avance...

  • j ai mis à jour l’article avec mon expérience de gandi

  • On ne voit pas trop quelles infos tu as ajouté dans l’article, c’est à partir du test avec 7 parts ?

  • c’est à partir de résultats décevants, je viens d’ajouter un Modif de l’article au 15 mai 2008. Test avec 2 parts (pas 7 parts)

  • Allez, maintenant que c’est revenu (une semaine d’indisponibilité !!!), je passe à deux parts pour comparer un peu...

  • En ce qui me concerne, je trouve également que les performances de gandi ne sont pas au rendez-vous. Avez 4 parts c’est correct mais sans plus. Les requetes mysql sont assez lentes. Elles mettent jusqu’à 4 secondes sur ma page d’accueil pour s’exécuter. Ce n’est pas faute d’avoir fait l’optimisation de la base mysql avec les index sur chaque requête.

    J’ai remis actuellement 2 parts et bien heureusement que mon système de cache compense car les requetes sql mettent jusqu’à 15 secondes !

  • Ça vaut la peine de regarder à nouveau peut-être, car des améliorations sont annoncées

  • Suite aux évolutions de l’offre GANDI, j’ai testé l’installation d’un SPIP 2.1.1 sur un serveur avec une part, configurée avec une distribution debian, apache2, PHP5 et Xcache. Le site de test était une copie du site de démo http://zpip.spip.org

    Un bench de la home du site, mise en cache me donne :

  • Ces nouveaux résultats sont un peu abrupts, car non reliés aux précédents. D’abord le « Request per second » est-il bien assimilable aux « pages par seconde » ci-dessus ? Par ailleurs comment ont évolué les autres offres depuis 2 ans ? J’aimerais me faire un opinion entre le choix d’une dedibox et de l’hébergement Gandi.

  • Oui les request/s et les page/s sont equivalentes dans les deux tests, ce sont les mêmes outils qui ont été utilisés.

    Maintenant, je ne sais pas si un comparatif part Gandi / serveur dédié physique est vraiment possible. Ça ne répond pas tout à fait au même besoin.

    L’offre Gandi permet de démarrer avec un ticket plus petit, et est plus souple à faire évoluer.

    Mais à coût identique, elle sera toujours moins performante qu’un dédié physique :

    • dans l’offre Gandi, le stockage se fait sur un filer via NFS, ce qui a un impact performance avec SPIP qui repose pas mal sur des accès disques
    • la virtualisation consomme des ressources
    • l’offre commerciale actuelle entraine un coût plus important chez Gandi pour avoir des ressources identiques en CPU/mémoire//disque qu’avec un dédié chez la concurrence.

    Du point de vue de l’administration du serveur, on trouve aussi bien chez Gandi que chez OVH par exemple, des distributions prêtes à l’emploi ou au contraire toutes nues et à personnaliser. Donc il y a peu d’écart de ce point de vue.

    Donc le choix entre une offre Gandi et un serveur dédié se ramène plutôt à une priorisation de ses besoins :

    • Est-ce que je cherche de la performance avant tout ?
    • Est-ce que je veux pouvoir faire évoluer facilement mes ressources disponibles sans tout réinstaller ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.