SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Ailleurs > Rendre à César…

Rendre à César…

jeudi 15 septembre 2005, par comradE Ogilvy

Moi, j’aime bien, le Mac. Même si l’idéalisme de Steve Jobs s’est perdu depuis longtemps dans la real-ekonomy [1], je trouve qu’on lui doit d’avoir introduit le respect de l’utilisateur dans l’informatique. Je souris encore, comme au premier jour, à l’évocation du slogan de lancement du Macintosh : "Puisque les ordinateurs sont si malins, Apple a décidé de leur apprendre l’Homme…", et lorsque je me souviens que la Pomme est probablement la seule société commerciale au monde a avoir eu comme employés des « évangélistes » (sic), dont le rôle était d’expliquer que le Mac n’était pas qu’une machine, mais aussi une idée, et pas n’importe laquelle.

Cela dit, nous ne sommes pas là pour parler du Mac, mais de SPIP. Or, il se trouve que je connais au moins trois sites de la communauté Mac qui sont sous SPIP, et que j’ai constaté à mon grand désarroi qu’aucun d’eux n’avait pris la peine de créditer ce fait. Loin de moi l’idée de juger, polémiquer, de le leur reprocher ni de les dénoncer, je ne les citerai même pas [2], d’ailleurs rien n’oblige à cette mention, et mon propos n’est pas d’engager à le faire, rassurez-vous. Mais on a quand même le droit de se poser quelques questions, non ? D’autant que les webmasters de ces sites auraient probablement été les premiers parmi ceux qui, à une certaine époque pourtant pas si lointaine, auraient sans hésiter affiché sur leur page un (pas toujours) beau « Made on Mac », remplacé depuis, il est vrai, par les bannières du système d’affiliation AppleStore…

Certes, la facilité d’installation de SPIP s’efface devant le travail d’habillage [3], mais comment oublier la présence de SPIP lorsque l’on doit passer par l’espace privé pour publier son contenu ? Il suffit de songer aux jours de développement nécessaire pour obtenir les mêmes résultats sans SPIP, pour se rendre compte de la valeur du service quotidien rendu par son utilisation. C’est d’ailleurs bien cela qui a engagé ses créateurs à partager ainsi les fruits de leur travail, dans un réflexe, dirais-je naturel, mais qui ne l’est après tout peut-être pas tant que ça. Cela, et leur reconnaissance du fait que sans leurs prédécesseurs qui eux-même avaient mis leurs œuvres à disposition de la communauté, ils n’auraient pas pu parvenir à un tel résultat. Certains vont me rétorquer (c’est déjà fait !) que SPIP ne cite pas non plus particulièrement MySQL, PHP, et autres techniques sur lesquelles il s’appuie, ce à quoi je répondrai que de là à comparer le service que SPIP rend à la collectivité à celui de n’importe quel site qui l’utilise, il y a une mesure que je vous incite à reprendre.

Alors, est-ce la rançon du succès ? SPIP est-il devenu un standard tel que l’idée de l’évoquer dans ses crédits n’apparaît pas plus que pour le protocole TCP/IP ? N’exagérons rien, tout de même. Est-ce que, comme la netiquette ou le respect des aînés, c’est une sorte de politesse qui se perd ? À vrai dire, mon expérience personnelle me porte à proposer, en guise de réponse, une théorie fumeuse [4]. Il semblerait en effet que pour certains, la générosité soit une valeur méprisable, tout juste bonne à exploiter, dans un monde où ne compte plus que ce qui est rentable, et que ceux qui persistent à la promouvoir ne sont que des idiots naïfs qui n’ont rien compris aux bonheurs et à l’avenir radieux du libéralisme.

D’ailleurs, ils on probablement raison, ceux qui s’approprient SPIP comme si ses bienfaits étaient issus de leur propre génie, sans un mot pour ne serait-ce que suggérer à leurs propres lecteurs qu’eux aussi pourraient profiter de cette opportunité. J’en veux pour preuve la constatation que, rédigeant à plusieurs un article destiné à guider ceux qui veulent rendre à la communauté ce que SPIP leur apporte par ailleurs, aucun de nous n’a songé à évoquer la toute première façon de le faire : indiquer quelque part, pas forcément en première page, que leur site magnifique le doit en partie à SPIP. Cela nous a échappé, peut-être tout simplement parce que nous, nous sommes fiers de le faire.


[1Pour la petite histoire, il en a été la première des victimes, viré quelques mois après avoir engagé l’un des directeurs de Pepsi Cola, John Sculley pour diriger Apple (cf L’aventure Apple).

[2Je ne les évoque qu’à titre d’exemple.

[3Plutôt réussi, il faut le dire, pour les trois sites en question.

[4Mais néanmoins, malheureusement, moins débile que beaucoup de choses que l’on voit tous les jours…

Messages

    1. j’ai pas trouvé la conclusion Ogilvy :(
    2. de ce message je lance un appel à l’aide pour avoir un logo sympa et pas trop intrusif pour rendre à SPIP ce qui appartient aux Romains ! Je parle pas de ces petits rectangle qui simule xml et rss en mettant SPIP à la place, je parle de choses jolies comme ceux de Izo !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.