SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Ailleurs > Des sites en SPIP > SPIP : ça sert aussi à faire des sites débiles

SPIP : ça sert aussi à faire des sites débiles

lundi 3 juillet 2006, par tetue

Dans l’immense galaxie des sites réalisés avec SPIP, on trouve de tout, et beaucoup de choses pas trop mal. Du webzine à fond les ballons, certes, du blog un peu aussi, de l’associatif beaucoup, du commercial un peu moins. Dans cette dernière catégorie, je viens de croiser le site PINK-LADY - Tellement plus qu’une pomme ! référencé dans la fameuse liste Des sites sous SPIP en septembre dernier.

Le site, multilingue, tourne sous SPIP 1.8.2, avec un diaporama flash/SPIP en page d’accueil, et son design est particulièrement réussi. Rien à redire, si ce n’est le choix esthétique qui en fait une parodie de site dit de charme, jusque dans les contenus textuels qui ne semblent s’adresser qu’à un public masculin averti. A la fois croquante, juteuse, sucrée et acidulée, je m’offre à vous en distillant des arômes intenses de fraise des bois et de vanille : on vante quel produit là ? la dernière capote parfumée ou la pin-up de la page d’accueil ? ah, une pomme dites-vous ?! Certes, oui mais tellement plus qu’une pomme !

Oui, je sais, la pomme c’est sexy : c’est THE fruit du pécher originel des chrétiens coincés, donc dans notre société post-moderne décomplexée, c’est sexy. D’ailleurs tout est sexy désormais, oui, même la promo pour les cageots de pommes, allez relax, et surtout ne réfléchis pas trop.

Avec toujours ce sempiternel humour au 36e degré (et à deux balles) qui regarde le monde depuis le dessous de la ceinture parce que c’est fun-cool, prendrait-on les internautes pour d’attardés potaches, d’éternels puceaux graveleux ?

Comme quoi, avec SPIP, on fait de tout, y compris des sites débilitants :D


Voir en ligne : PINK-LADY - Tellement plus qu’une pomme !

Messages

  • Sur la forme : Incontestablement un design particulièrement réussi !

    Un squelette qui ferait des heureux s’il était mis à disposition sur spip-contrib.

    Sur le fond : je ne serais pas aussi sévère, c’est quand même une excellente pub pour un fruit aux multiples qualités et évocations.

    A consulter décoincé et décontracté, c’est l’été, les vacances, la plage,...

    Je relève aussi :

    Et en prime, les 5 gagnants du week-end pour 2 à la Villa Rose à St Rémy de Provence ont certainement dû passer un agréable séjour !

  • Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi, Romy, je ne vois rien là de débilitant.
    Je pense que les « consommateurs » sont capables de voir le second degré, et l’humour...

    Maintenant, avant de lire le contenu, je croyais que c’était une pub pour Pink TV.
    D’ailleurs, je rêve à une parodie Gay ventant le plaisir de dégustation du savoureux « Pink Boy, tellement plus qu’une banane transgénique Hawaïenne ».

    Voir en ligne : pink lady - tellement plus qu’une pomme

  • « Second degré » ? C’est toujours comme ça qu’on défend la pub raciste ou sexiste...

    Avec « Y’a bon banania » aussi le public est capable de voir le second degré ; dans les blagues racistes aussi... sauf que justement il n’y a pas de second degré dans ces choses-là. Le texte, entre les lignes, dit la même chose que le texte principal, à savoir « femme séductrice = ça vend », ou « nègre marrant colonisé = cacaouète ».

  • Le geek hirsute, décalé et sale ça fait pas vendre des masses. Peut-être parceque c’est pas du second degré ;-)

  • Ben je vois pas le problème.

    Vous devez être des frustrés, coincés, ou bien vous vivez sur une autre planète.

    Moi je choisis toujours mon déodorant, ma voiture, mon dentifrice, en fait tout, en fonction de la plastique de la fille de la pub, des affiches que j’ai vu dans le metro.

    Certes la femme est un objet de désir qui fait vendre, mais hommes, femmes et marchands sont ok avec ca (sinon y’aurait ni pubs, ni films).

    Et comment expliquer le succes des magazines féminins qui apprennent à ressembler aux filles des pubs ?

    Le sexisme est une valeur consensuelle de notre société.

  • Le second degré... une distraction ? la vie, l’amour et la mort (en fond), c’est du premier degré ! tous les autres degrés (prétendument supérieurs d’ailleurs) sont imaginaires. Ca n’empêche pas d’avoir de l’humour mais ça ne peut pas se faire sans (quelques fois au moins) se demander : « quel est ce premier degré dont je veux m’échapper ? »

  • Le seul truc à reprocher à ce site, c’est que c’est une pub et que son propos est donc de vendre un truc et de faire du blé. Mais bon, c’est pas une raison pour dire des bêtises, non plus.

    D’abord, c’est très très loin d’être la pub la plus conne que j’ai vue. Je ne la trouve absolument pas « débilitante » puisqu’elle joue au contraire sur plusieurs registres de langage et provoque une surprise, un sourire tout en donnant quand même quelques informations factuelles pas nécessairement inutiles. Si vous voulez voir des pub « débilitantes », balladez-vous dans la rue, ouvrez un magazine, ça ne manque pas.

    La critique qu’on peut faire avec pertinence concerne le sexisme. Mais là, ça se discute à tout le moins, et c’est même pas du tout évident, je trouve. C’est vrai que la photo d’une jeune femme occupe la page d’accueil, mais il ne s’agit que d’un beau visage souriant, pas d’une exposition de seins et de fesses. L’auteur de l’article parle de « pin-up » ; peut-être est-ce là, dans ce préjugé, que se trouve l’attitude la plus « objectivante ». Enfin bon. Le seul élément « tendancieux », si l’on veut, est le coeur qui entoure la photo, mais il quand même avoir l’âme terriblement sensible pour trouver ça choquant. En fait, je trouve que ce site tourne plutôt en dérision le caractère hyper-convenu de la sexualité marchande telle qu’elle est exposée sur les sites « de charme » tout en ne versant pas du tout dans le graveleux.

    Maintenant, est-ce que le simple fait d’évoquer une relation de séduction est nécessairement sexiste ? J’ose sincèrement espérer que non. Certes, un certain modèle est mis en évidence (elle est « croquante, juteuse, sucrée et acidulée »), mais bon, je sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, dans ma vie amoureuse et sexuelle, je préfère être « croquante, juteuse, sucrée et acidulée » que « ramollie, déprimée, amère et fade ». Tout ça répond à des codes ? Oui, ça s’appelle la culture et c’est pas nécessairement castrateur, bien au contraire c’est en général un vivier inépuisable où s’alimente notre créativité.
    J’aimerais vraiment pas devoir imaginer ma vie sexuelle en faisant abstraction de quelques milliers d’années d’acquis en la matière. Le politiquement correct est la mort de la jouissance, pour les hommes comme pour les femmes. Et la jouissance passe aussi par la transformation du moi en objet tout entier tendu vers le désir de l’autre, oui en « objet ». Le tout est de relativiser, de varier et d’alterner les postures symboliques, de se respecter l’un l’autre bien sûr, d’apprendre à jouer des codes pour les transgresser plutôt que de les nier en bloc.

    La propagande de certains moines gauchistes contre cette profonde vérité de l’être humain promeut une aliénation au moins aussi grande que celle qu’ils prétendent dénoncer. Il y a, c’est triste à dire, une sorte de convergence historique entre eux et les cathos traditionnels pour tenter de prendre un contrôle politique de la sexualité. Une peur du corps peut-être ? Je ne sais pas. C’est quelque chose qu’il faudrait éclaircir.

    Bref, je me répète, le seul truc choquant, c’est le système publicitaire en tant que tel, le fait qu’il récupère nos affects et nos étoiles intimes pour nous fourguer sa came. Quant aux pubs sexistes, elles existent, bien sûr, mais celle-ci n’en fait pas partie.

  • en fait c’est eve sur la photo ^^

  • hommes, femmes et marchands sont ok avec ca

    Heu, certains peut-être ... mais pas tous, à commencer par moi, femme qui en a plein le c. qu’on se serve de nous pour vendre, et qu’on nous présente toujours sous l’image d’une ravissante idiote de préférence sexy. C’est avec ce type d’argument (ça a toujours été comme ça, personne dis rien) qu’on n’évolue justement pas !

    Un petit lien en passant, sur le sujet : La meute contre la pub sexiste

    Voir en ligne : LesBienNées

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.