SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Gazette > Scandale : des hackers ont piraté la gazette spip qui circule déjà sous le (...)

Scandale : des hackers ont piraté la gazette spip qui circule déjà sous le manteau et sur les réseaux p2p

lundi 29 octobre 2007, par BoOz

Indignation. Alors même que le pilote de la première gazette SPIP était tout juste sorti des presses et que le plan de lancement allait être mis au point, des hackers peu scrupuleux ont dérobé le fichier et le distribuent sur tous les réseaux pirates.

Téléchargé 1.000.000 fois sur les réseaux p2p depuis 3 heures seulement et déjà référencé sur des blogs et autres sites communautaires, le fichier PDF contrefait à été copié un nombre incommensurable de fois : le manque à gagner lié à l’exploitation de cette œuvre protégée par la licence art libre est déjà immense.

Autant dire que le plan de buzz que prévoyait l’équipe de rédaction est totalement saboté et réduit à néant avant même d’avoir éclot.

Espérons que cette expérience négative ne sera pas trop lourde de conséquences pour la suite de cette aventure « Gazette SPIP » qui aura eu a affronter plus tôt que prévu les aléas de la diffusion sur internet.

La Gazette s’en relèvera t’elle ? Y aura t’il un site dédié pour accueillir les prochains numéros ? Rien n’est moins sur aujourd’hui.

Messages

  • C’est ici que SPIP s’envole loin au delà de la mêlée :-)))

    Ce cynisme qui ne s’affiche pas totalement, c’est du surréalisme pur sucre. Il y a quelque chose de (bon) belge dans SPIP :-)

    Merci Booz !!

  • Bonjour, un ami m’a transmis un exemplaire de ce PDF.

    Y a-t-il moyen de savoir s’il s’agit d’un exemplaire frauduleux ? (vérification du hash MD5, par exemple)

    Et si tel est le cas, comment puis-je le rendre à son propriétaire légitime ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.