SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Communauté > Rumeur > SPIP se meurt !

SPIP se meurt !

mardi 8 février 2011, par Ben.

JPEG - 84.1 ko

source : des sites sous SPIP

Messages

  • hé oui c’est fini...

  • Hihi on va pouvoir rigoler maintenant que le monde entier regarde ailleurs !

  • Cette affirmation me laisse dubitatif et septique... C’est quand même dommage que le graphe ne soit pas commenté par l’auteur. Bon..., je réfléchis et je reviens proposer un commentaire constructif...

    PS : Heureusement que SPIP ne repose pas sur mes contributions à ce forum...

  • Bon, je commençais justement un nouveau site sous spip, amis je ne pense pas vraiment réussir à faire remonter le graph…

  • Google Trends sur « spip » montre un déclin de la recherche de SPIP : soit tout le monde l’a trouvé, soit de moins en moins le cherchent...

  • Toujours rien de constructif à dire donc je le fais savoir... Je retourne réfléchir à la mort de SPIP mais je reviendrai

  • @Theo a t’il réveillé le troll ?

  • bof.

    pas persuadé que la rubrique « des sites sous spip » soit la plus appropriée pour traduire l’état de santé de spip encore moins le nombre de recherches google ou le recensement de stats.spip.org, pas même les courbes de ohloh.net...

    et puis qu’est ce donc que cette vision productiviste qui qualifierait de vivant ce qui n’est qu’utilisé ?

    un poème dit par une bouche sera toujours plus vivant que telle rengaine reprise par des hordes de hooligans.

    la vivacité de spip ne tient pas dans un « combien de divisions ? » martial et conquérant.
    Au grand mastard qui me dit, condescendant, « on ne boxe pas dans la même catégorie », que répondre si ce n’est « bin non : moi, je boxe pas. »

    annoncer « spip se meurt » c’est qualifier tous les utilisateurs de nécrophage, y compris lucie qui a onze ans, a mis plein de petits chats rigolos sur son site, mais qui vient sur contrib poser sa question.

    spip n’est pas un outil (oui : c’est mieux quand ça fonctionne...) pour gagner des parts de marché ou briller en société ; il n’a pas de base clientèle à développer.

    spip c’est avant tout ceux qui le font. c’est la somme de toutes ces envies, toutes ces promesses, tous ces souffles éparpillés : un coeur qui bat.

     
     
     
     

    à me relire, je vois bien que tout ça n’est guère plus que des idées à partager... ça tombe bien : spip est là pour ça.

  • Ah, denisb, j’en ai une larme à l’œil ! C’est beau, c’est spirituel, c’est tendre et incisif, délicat et vivant, piquant et parlant... Quel cœur !

  • Ce serait bien effectivement d’accompagner le graphique d’une explication détaillée et de recouper les données obtenues à partir de « Des sites sous SPIP », avec d’autres indices.
    Peut-être faut-il comparer l’évolution de l’utilisation d’autres CMS ces derniers temps, par rapport à SPIP (ex : je ne citerai pas son nom, mais il y a un célèbre CMS qui depuis quelques temps, en plus d’être un moteur de blogs puissant et intuitif, se propose désormais d’être utilisé pour créer des sites plus « classiques »...) ?
    Si vraiment cette tendance à abandonner SPIP est avérée, ne faut-il pas également envisager d’effectuer un sondage, demandant à tous les types d’utilisateurs (simples rédacteurs, webmasters, développeurs, etc.), ce qui ne leur plaît pas dans SPIP par rapport à d’autres CMS concurrents ? Et recouper ces données avec l’utilisation qui est faite de SPIP (milieu éducatif, agences Web...) ?
    Cela permettrait une vision plus poussée et objective de la situation... ;-)

  • C’est beaucoup une histoire de communication. De manière analogue, Netscape était bien meilleur qu’IE lorsque ce dernier l’a progressivement écrasé (ça remonte à 1996). Ca n’empêche pas qu’il s’est transformé, en a profité pour gagner en maturité dans l’ombre, et est revenu plus en force 8 ans plus tard !!

  • Bonsoir.

    Je vois deux idées :
    - SPIP est un projet européen francophone, pas très glamour pour attier le quidam anglo saxon élevé à l’internet mondial et dopé au CMS en veux-tu en voilà !

    - conseyer quelqu’un de se mettre à SPIP, c’est lenvoyer tout droit dans les méandres des sites-en-SPIP, et là c’est franchement pas gagné.

    Il manque ce merveilleux outil cette petite pointe de refonte de « l’univers SPIP » autour d’un site clair et centralisateur, à l’apect beaucoup moins nébuleux.

    Ce n’est qu’un avis, pas une vérité, que je m’autorise à partager avec vous. :)

  • Il faut dire aussi que des CMS se sont désormais positionnés dans le domaine initial qui faisait la force de SPIP, à savoir celui de l’édition de contenu de type magazine. Pour ne citer que la distribution OpenPublish de Drupal (présentée dans sa forme communautaire ici : http://drupal.org/project/openpublish, et dans sa forme « grand public » ici : http://openpublishapp.com/ )

  • [Que dire ? (#BEAU_TEXTE{denisb}|plus{1}). Le tendresse ne meurt pas.]

    Quel talent de trolleur ce Ben aussi :-)

  • En fait, c’est juste qu’il ne faut pas confondre « SPIP est moins utilisé qu’avant », assertion qui je pense est vérifiable et vérifiée, avec « SPIP se meurt ». Car là on parle de la communauté et de ceux qui veulent continuer à l’utiliser, et ça c’est pas mort.

    Et encore « SPIP est moins utilisé qu’avant » est tout à fait vrai d’après moi, mais uniquement en chiffres relatifs, en pourcentage. En effet, depuis qu’il existe, il y a infiniment plus de sites qu’avant, persos ou pros ! Il y a même à la fois plus de sites et plus de solutions possibles pour les faire.

    Ensuite on additionne à ça l’esprit marketing, pro, sponsorisé, etc, qui existe actuellement dans une grande partie des projets CMS, et qui n’existe pas dans SPIP (mais qui pourrait être amélioré non pas sur l’aspect marketing mais sur l’aspect communication plus généralement).

    Et voilà.

  • Meuh nan, c’est juste que l’actualité politico/médiatico judiciaire nous fait concurrence...

  • Cher Ben,

    Qu’as-tu voulu exprimer par ce titre si court doté d’un seul graphique et dépourvu du moindre commentaire ?

    S’il peut être compris dans le bon sens de cette expression par des membres de la communauté SPIP, il n’en est pas de même de la concurrence, et elle est pour le moins féroce. Donc, inutile de leur donner des verges pour nous fouetter, ils en ont assez à disposition et ne s’en privent pas !

    SPIP est un produit magnifique qui a absolument besoin de voire grandir sa communauté et le nombre de sites déployés, si possible à l’échelle planétaire. En ce sens elle doit absolument développer sa compétence marketing. J’ai fais un point de situation sur cet aspect ici :

    Je pense qu’évidemment le nombre d’utilisateurs SPIP diminue en valeur absolue par rapport à la concurrence CMS planétaire, mais qu’elle croît en valeur absolue, pas assez mais justement il faut y travailler.

    Concernant la rubrique « Des sites sous SPIP », force est de constater que la majorité des sites ne sont pas enregistrés dans cette rubrique, et s’y enregistrent de moins en moins, c’est fort dommage, mais c’est un effet de mode (qui automatiquement se démodera), les temps changent et changeront encore, il faut s’y faire.

    Certes, ainsi que le disait un spipeur :

    • Les loups du web ne s’intéressent pas à la bergerie spip ? Pourvu que ça dure !

    C’est une belle attitude, mais il faut la dépasser pour que grandisse SPIP et sa communauté.

    Bien à Vous Chers Ben et amis spipeurs

    FDG

  • Les doigts m’ont fourché mais vous l’aurez certainement corrigé, je voulais écrire :

    Je pense qu’évidemment le nombre d’utilisateurs SPIP diminue en valeur relative par rapport à la concurrence CMS planétaire, mais qu’elle croît en valeur absolue, pas assez mais justement il faut y travailler.

    BàV

    FDG

  • Point important : les sous...

    L’internet est devenue rentable, et les sites de publication sont tres rentables et je ne serais pas surpris que de nombreuses personnes ne souhaites pas faire savoir qu’ils utilisent SPIP.

    Je fait partie de ce groupe, ou je ne preferes pas publie le nom de mes sites qui utilisent SPIP.

    Point important 2 : la securite

    Pour des raisons de securite il est parfois judicieux de ne pas crier sur tout les toits quel code on utilise et meme cache les entetes renvoye par un script tel que SPIP. encore une fois je fais partie de ce groupe.

    apres avoir essayer d’autre logiciel de gestion de contenu, SPIP pour moi est la meilleur solution et de loin. SPIP a ete un peu a la traine avec les gros site car le system de cache ne marchait pas bien, mais maintenant le code est vraiment tres optimize et il tourne super.

    Pour info je sert plus de 8 millions de pages vues par mois sur mon serveur dedie, sans aucun soucis.

    Comment faire mieux

    1/ avoir une documentation vraiment a jour
    2/ passer tout en anglais... le volume de programmer est clairement anglophone a 90%, je ne parle pas forcemment des US ou UK, mais c’est la seconde langue de la plupart des programmeurs.

  • (pour ma part je n’ai jamais compris cette notion de « concurrence ». Spip n’est en concurrence avec personne, on le choisit parce qu’il est chouette ou parce que des copains le conseillent.)

    (entre parenthèses j’aime bien les parenthèses)

    (philoo je t’ai reconnu) :)

  • Dernièrement j’ai eu 2 demandes pour des sites en WORDPRESS. Je suis bien contente de revenir à SPIP. C’est tellement plus simple à tous points de vue !
    VIVE SPIP.

  • Je dois aussi dire que de ce coté de l’atlantique (je suis Québécoise) à part le monde de l’éducation et un peu le commuanutaire, SPIP n’est pas très connu.

  • SPIP se meurt...lentement mais sûrement !

    Ca ne fait aucun doute. Mais est ce pour le fait qu’il soit dépassé techniquement ?
    Que neni. Je suis entièrement d’accord avec Framçois Daniel Giezendanner lorsqu’il dit que SPIP est un produit magnifique qui a absolument besoin de voire grandir sa communauté.

    Perso je ne crois pas que ce soit un problème à la Nuke qui fait que Wordpress ou Drupal aient chaque jour qui passe un peu plus les faveurs des utilisateurs.

    Alors pourquoi cette relative et inexorable désafection - je suis un lourdingue persistant qui assume - vis-à-vis d’un si fabuleux outils ?
    Une seule réponse mon cher Watson : la doc.

    Même si Spip Contrib a été relooké ,on ne sait plus où donner de la tête. Depuis la version 1.9 si on n’a pas suivi pas à pas l’évolution de Spip on est perdu. Enfin moi je suis perdu. Et mon amie est elle aussi perdue. Et au vue des raisons qui font que l’on partage la même analyse je pense que nous ne sommes pas les seuls.

    Mais là où l’on voit que SPIP est mal barré - définitivement ? - c’est le désert lorsque l’on va chez notre libraire favori pour pouvoir faire une mise à jour sérieuse de ce qui reste de nos maigres connaissances (c’est ce qui arrive lorqu’on réalise occasionellement des sites).

    Plus de nouveaux livres - sérieux et qui puissent servir à quelque chose - sur SPIP chez les éditeurs traditionnels comme Eyrolles ou Pearon depuis...le « Spip 1.8 » de Vincent Caron, Yann Forgerit et Jean-Marie Thomas aux éditions Eyrolles en juillet 2005 alors que chez le même éditeur une seconde édition sur Drupal date de septemblre 2010 et Eni en a sorti un au mois de février.
    Quand à Wordpress pas moins de 6 ouvrages ont été publié depuis septembre 2010 si on s’en réferre au site de la librairie Eyrolles.
    Même Joomla suscite régulièrement leur intérêt...

    Des revues comme WebDesign publient régulièrement des articles concernant Drupal, Joomla et surtout Wordpress.
    Même l’austère et remarquable Linux Magazine a consacré un Hors Série à WordPress.

    Excepté l’ouvrage de Matthieu Marcillaud (qui n’a plus été mis à jour, dans sa version électronique, depuis mars 2010 c’est à dire un an) aucun ouvrage digne de ce nom n’a été édité depuis 6 ans.

    Qui voudrait ou pourrait sans bagage aucun réaliser un site de A à Z et non de A à C sous SPIP sans un investissement temps que la plupart des usagers n’ont pas ?
    Ce qui est dramatique c’est qu’il y a quelques années on pouvait imprimer toute la doc au format PDF.
    A se demander si les contributeurs veulent que SPIP sorte de sa léthargie et ne rentre pas bientôt dans un comas irréversible. Qu’il semble loin le temps de la conférence SPIP lors du FSE de 2003 au métallo.

    Pourtant il ne faudrait pas grand chose une intégrale de sa doc au format PDF ainsi qu’une suite actualisé de l’ouvrage de Vincent Caron, Yann Forgerit et Jean-Marie Thomas

    Qu’un outil comme Joomla qui est loin de tenir la comparaison avec SPIP voit 5 ouvrages publiés en langue française en moins d’un an devrait tout de même interpeller

  • Oh raison funèbre. Monsieur Spip n’est plus roi, valets et marquis, sectes et gourous filent en catimini. Monsieur se meurt ! Monsieur est mort !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.