SPIP Blog

Du logiciel libre et de la tendresse

Accueil > Communauté > Rumeur > SPIP vs Drupal

SPIP vs Drupal

mercredi 4 février 2009, par Ben.

A quoi bon les opposer ? il parait que c’est pareil (ou que cela va le devenir).

Messages

  • Pour avoir expérimenté les 2 CMS dans des projets complexes, je n’ai pas cette opinion là.
    Drupal permet de créer et manipuler un nombre infini d’objets (j’appelle objet rubrique / article / auteur / site... sur drupal, on peut décider des publier des disques / voiture... ) uniquement à partir du back office pour ensuite les rendre administrables et « affichables ». C’est là sa grande force en plus d’un nombre énorme de plugins et d’une documentation très pointue.

    Malgré tout, ce qui me fait privilégier Spip, c’est la force du principe des squelettes (Drupal est loin d’être souple sur ce point là !) ainsi que le langage Spip et son orientation « framework » pour les développements. Sans parler du back office qui est beaucoup plus claire et de sa sympathique communauté.

    Bref, Spip reste un CMS superbe, avec une petite longueur de retard sur drupal pour certaines fonctionnalités, qui reste largement compensée par sa simplicité de prise en main en phase de développement.

    Vive spip !

  • Bonsoir

    @Emmanuel
    J’entends beaucoup parler de Drupal : je l’avais regardé sans approfondir, donc sans le comprendre ! Or l’idée d’objets que tu évoques me parait fort intéressante (cf. la POO : une trivialité aujourd’hui ;-).

    Mais pourrais-tu préciser la spécificité de ces objets (au sens Drupal : je n’ai pas compris , quant au regard de ce que permettent les extensions de page=table:XXXs, bases autres et champs extras, san scompter les plugins FormDATA ou Forms&T ?

    Merci

    Yx

  • Pour avoir également eu un aperçu de Drupal. J’apprécie principalement sa capacité à créer des articles ou des pages. Ainsi, Drupal propose 2 structures et 2 façons de mettre en page. Là, Drupal a une plus grande capacité contrairement au fameux « variante de squelette » de spip, qui selon moi, est très limité.

    Mais comme l’a justement indiqué emmanuel, spip reste un cms extrêmement simple et rapide d’emploi, avec une interface d’administration très claire (contrairement à Drupal).

  • @YannX

    cf. la POO : une trivialité aujourd’hui ;-)

    Encore une fois, la POO est indépendante de l’utilisation des objets : on peut très bien faire de la POO dans un langage sans objet, et aussi utiliser des objets dans faire de POO.

    Il y a malheureusement une confusion récurrente sur ce point, qui n’est pas étrangère au phénomène de mode autour des objets (ie un code sans objet ne peut être que douteux...)

  • @val : oui , le mécanisme de « variantes de squelettes » proposé nativement par SPIP est complètement dépassé et à côté de la plaque. Il suffit d’essayer de reprendre un squelette s’appuyant sur ces mécanismes après quelques années de vie pour s’en convaincre.

    Il y a une alternative, avec le plugin de squelette par mot clé, mais pour ma part je préfère m’appuyer sur un mécanisme de présentation comme décrit ici http://www.spip-contrib.net/L-apres-SPIP-2#presentation

  • bref,

    drupal c’est largement beaucoup plus mieux !

  • Bonjour,
    connaisseur de SPIP depuis 2001 avec le Scarabee, je suis passé à drupal (5) pour un projet complexe (multimédia avec workflows etc...) que SPIP ne pouvait permettre de gérer pour un profane du PHP comme moi.
    Côté interface et communauté, ça ne vaut APPAREMMENT pas SPIP, mais c’est déjà bien mieux que Joomla !!!
    Et en fait je trouve la communaauté mieux organisée que SPIP qui s’est complètement éclatée et que je n’ai pas pu suivre...
    grâce à la centralisation sur drupal.org et ses sous-domaines, les énergies restes fédérées et...syndiquées !
    SPIP reste néanmoins un excellent outil, plutôt textuel à mon avis.
    Bonne continuation

  • Bonjour

    d’aprés ce que j’ai cru comprendre, Drupal fait des mises en pages à partir de tableaux, comme (joomla).
    Je ne trouve pas ça très agréable et rend le « styllage » complexe.

    Du coup j’ai choisi SPIP !

    cordialement

  • « du coup j’ai choisi SPIP »
    surper argument pour choisir un CMS sauf que... c’est faux.

  • j’ai essayé les deux sur 2 jours. Je connaissais un peu spip et très peu drupal même si j’ai l’habitude des CMS (joomla, e107 ...). Ce qui m’attirait à priori chez drupal, c’étaient la multitude des plugins et l’aisance avec laquelle on obtenait un « joli » site web.
    Mais, comme je développe le site pour une association, l’ergonomie de la partie privée de spip, le découpage en rubriques et sous-rubriques m’ont fat revenir à spip. D’autant plus qu’un plugin comme maguzine permet d’avoir de jolis squelettes facilement même si je lui ai finalement préféré sparka, plus adapté à mes besoins de configuration.

  • En gros on constate que SPIP est bien pour les débutants ou des petits projets à petit budget francophones.

    Pour des projets gros avec beaucoup de types de contenus (article <> actualité <> page statique <> fiche auteur <> profil utilisateur) qu’on peut créer comme on le veut.

    Des que l’on dit un gestion des relation interutilisateurs, workflow de publication complexe, creation de blocs de contenus uniquement depuis le back, on dit Drupal.

    Drupal est globalement mieux mais plus complexe.

  • J’ai fait du SPIP pendant 6 ans. J’ai découvert Drupal en 2009. Résultat : je ne fais plus aucun site sous SPIP. La force de Drupal est absolument incomparable. Ces deux CMS ne jouent pas dans la même cours. Il faut comparer ce qui est comparable.

    SPIP, c’est un peu comme l’invention de la locomotive. Ça change la vie parce qu’on n’a plus besoin de marcher à pied. Une petite révolution de simplicité et d’efficacité à laquelle je resterai toujours attaché.

    Mais DRUPAL, c’est autre chose. C’est plutôt comme l’invention de l’automobile. On ne dépend plus du train. On va où on veut comme on veut. On emmène qui on veut dans sa voiture et on peut même conduire en slip ! :)

    Lektum

  • Merci pour cette synthèse.

  • Drupal est très souple et n’est limité que par l’imagination et la créativité du concepteur de site , depuis que l’ai trouvé je n’est pu penser à autre cms . mais j’avoue que je suis un peu déçu à cause de la faible communauté française , mais si vous n’avez pas de problème avec la langue anglaise allez y .cela ne veux pas dire que drupal n’est pas multilingue (au contraire) ,mais je parle bien de la documentation et des de la traductions des modules associé à durpal .
    Cependant , rien n’est idéal , puisque vous devez faire beaucoup d’ajustements pour avoir ce que tu veux et d’optimiser sa vitesse .en plus les thèmes sont peu nombreux par rapport au autres cms .
    Je me permet de poster un le lien du site d’une association (en francais et arabe )
    alamansafi.org réalisé bien sûr par drupal.

  • Mouarf ! Si même les Spam-bots se mettent à troller alors...

  • Hadopi.fr est en Drupal ; la classe non ?

  • Hé bien !
    moi je pense que SPIP aura longtemps sa place comme CMS, à condition de lui offrir davantage de souplesse et d’ergonomie ( cette dernière me surprend parfois dans le mauvais sens ). La souplesse peut par contre être au rdv facilement, j’ai l’impression qu’on pourrait simplifier les choses, améliorer la courbe d’apprentissage. Enfin je dis ça pour moi et pour l’usage que j’en fais, car je sais de quels a prioris souffre notre CMS écureuil. Il n’empêche, je suis persuadé que quelqu’un n’ayant pas de grosses compétences sera difficilement à l’aise avec une grosse machine à la Drupal.

    Je vois bien SPIP en CMS d’avenir comme CMS simple et ultra flexible.

  • Je découvre cette discussion qui date de trois ans. Aujourd’hui, avez-vous des avis sur la comparaison SPIP/Drupal ? Je me suis spécialisée sur Drupal et je souhaiterais savoir si SPIP reste à vos yeux un CMS viable. Merci pour vos retours !

  • Cet article date, mais même à l’époque et aujourd’hui il y a des malentendus qu’il faut éclaircir objectivement.
    J’ai travaillé et travaille encore à l’occasion sur les deux CMS (ainsi que d’autres) professionnellement.
    Les deux cms ne s’attaque pas aux mêmes types de sites. Bien que SPIP avec un moteur de templating des plus puissants (si ce n’est le plus puissant en terme de modularité et de rapidité de développement), est plus destiné à des sites dit de publication.
    Cela n’empêche que l’on peut créer un site immobilier avec, des filtrages, des recherches approfondit en manipulant un peu plus en profondeur le système de recherche etc...
    On peut faire pareil avec Drupal.
    Mais lorsque l’on étudit un CMS il ne faut pas regarder que la partie visuel et ses plugins.
    C’est un ensemble de points dont certains sont primordiaux.
    Sous Spip il est un peu compliqué et fastidieux (plus exactement) d’étendre certaines fonctionnalités d’un plugin ou de l’éditeur ou bien la gestion des droits (ACL).

    Sous Drupal le templating est long, et fastidieux, rien que là ça coince et joomla aussi c’est la même problématique. Ceux qui disent le contraire n’ont très souvent jamais travaillé sur d’autres cms suffisamment afin de pouvoir donner un avis objectif et concret.
    Mais c’est l’une des problématiques.

    Sur Drupal j’ai vue un commentaire parler de manipulation d’objet ????... Drupal est 80% développé en procédurale, donc où sont sincèrement les objets ?
    C’est comme si on disait que Prestashop est développé en POO, certe, mais vue le manque terrible de design pattern et d’architecture logique des librairies, ils auraient mieux fait de rester en procédurale cela revenait au même.
    Dans drupal on manipule des nodes, rien à voir avec le concept POO de la programmation, cela tire plus du concept philosophique du CMS que d’une architecture de développement à ne pas confondre.
    Drupal a plus de possibilité que SPIP, mais ces deux cms ne seront pas dédié aux mêmes sites, « sur certains projets » je dis bien.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.